Renforcer le lien avec son chien

Plus de complicité, plus de coopération, plus de plaisir !

Peu importe la race, certains chiens sont par nature plus distants, moins joueurs, plus

difficiles à motiver que d’autres pour s’activer avec leur maître. Voici comment les

entraîner.


Même si les chiens se distinguent des autres animaux par leur envie de coopérer avec les

humains, le degré de cette « volonté de plaire » peut varier d’une race à l’autre, et même au

sein d’une race. Il y a même des border collies, pourtant réputés pour leur enthousiasme à

faire plaisir à leur maître qui se montrent moins enclins aux jeux !

Il est un peu déconcertant de découvrir que le chien que nous avons imaginé joueur,

compagnon partant pour toute aventure, ne montre qu’un intérêt très limité pour des

balles ou des jouets qui couinent, et qui, surtout, ne semble pas très intéressé par ce que

font ses maîtres. Cependant, il serait dommage de se décourager ! Il est possible d’éveiller

l’intérêt d’un chien, au prix de beaucoup de patience et surtout de persévérance.

Renforcer le lien avec lui

Plus le lien entre maître et chien est fort, plus le chien sera coopératif. Certains chiens

demandent plus d’effort pour créer ce lien que d’autres qui ne quittent leur maître des yeux

dès leur arrivée à la maison…

Trouver un jouet qu’il aime

Tous les chiens aiment jouer. Mais tous les chiens n’aiment pas forcément rapporter une

balle ! Il y a d’autres jouets : différentes cordes à tirer, par exemple. On peut également

fabriquer un jouet en accrochant un petit objet ou jouet à une corde qu’on agitera devant le

chien et qu’il essaiera alors à attraper. Parmi les jouets à friandises, il y a des modèles qui

demandent au chien de réfléchir comment accéder au contenu que l’on peut varier selon les

préférences du chien. On peut lui cacher une friandise sous un gobelet et l’encourager de le

chercher. L’essentiel est de jouer régulièrement avec lui, chaque jour, même si c’est

seulement dix minutes.

Se rendre intéressant lors des promenades

Les chiens de chasse, surtout, sont souvent plus intéressés par les odeurs et les mouvements

qui trahissent la présence d’autres animaux que par les appels de leur maître. Dans ce cas, il

est utile d’attirer l’attention du chien régulièrement par une petite action surprise: on peut

lui lancer un petit jouet, par exemple. Ou cacher une petite friandise qu’il devra chercher.

Surtout, on peut l’appeler régulièrement par son nom et le féliciter à chaque fois qu’il lève

la tête ; au fil de quelque semaines, il le fera automatiquement à intervalles réguliers.

L’emmener à des endroits inhabituels

Certes, le chien aime la routine qui le rassure. Mais une fois qu’il a pris connaissance des

messages de ses congénères sur le parcours habituel, il peut trouver son trajet peu

stimulant. Il est alors être une bonne idée de changer régulièrement de parcours quotidien,

de trouver des endroits où il y a plus d’odeurs intéressantes, des bruits d’autres animaux…

Inventer des activités nouvelles

Apprendre à son chien des petits tours faciles est un moyen très efficace pour renforcer le

lien avec lui ! On peut lui apprendre à « faire le mort », par exemple, en lui demandant de se

coucher d’abord, de l’inciter ensuite à se coucher sur le flanc, tête au sol, et de rester

immobile. En le félicitant chaleureusement quand il s’exécute. On peut également lui

apprendre à chercher un petit objet et à le rapporter. Ses « séances de travail » devraient

rester courtes, car la capacité de concentration d’un chien est limitée : trois, quatre minutes

sont suffisantes surtout au début, quitte à reprendre l’exercice plus tard.

Lui offrir la possibilité de jouer avec ses semblables

Fréquenter d’autres chiens est un besoin inné chez les chiens, et si un chien ne prend pas

plaisir à des jeux avec ses semblables, c’est qu’il a un problème qu’un éducateur pourra

aider à résoudre ! Il y a différentes possibilités de permettre au chien de s’ébattre avec

d’autres chiens : il suffit de demander à un club canin ou une école de chiens !

Persévérer !

Ne pas se résigner ! Parfois, un lien fort entre chien et maître se manifestera seulement au

bout de quelques mois de ce genre d’activités communes, mais il se manifestera, c’est

certain !

Cependant, il n’est pas question de devenir l’esclave des humeurs de son chien : même si un

chien au départ indifférent et distant finit par solliciter son maître pour l’inviter aux jeux,

c’est toujours le maître qui décide du moment des jeux et des activités !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.