Socialiser mon chiot

Lorsque l’on accueille un chiot chez nous, il est possible que celui-ci ait des appréhensions, peur de certains bruits. Cela peut être envers différentes choses comme l’aspirateur, les chiens, les voitures, les gens… Si l’on ne fait rien, votre animal, par peur, pourrait se mettre en danger en voulant fuir une crainte. Il pourrait aussi se manifester en aboyant constamment pour se rassurer ou même mordre pour se défendre, d’ou l’importance de la socialisation.

La socialisation commence avant même l’acquisition de votre chiot. En effet, lorsque le chiot est avec ses frères et sœurs, il commence doucement à se tester sous l’œil attentionné de la mère qui “arbitre”. Lorsque le chiot va un peu trop loin dans la bagarre, s’il “mord” un peu trop fort son congénère et que celui-ci “pleure”, le chiot comprend qu’il y a été trop fort et doit donc se stopper sous peine que la mère intervienne.

 

Lors de l’acquisition du chiot à l’âge de 8 semaines (2 mois), sois l’âge légal où vous pouvez posséder un chien, vous pouvez commencer la socialisation.

Ce qu’il faut faire :

  • Habituez-le à toutes sortes de bruits : que ce soit à la maison (ex : l’aspirateur) ou à l’extérieur (plage, forêt, centre-ville …); faites-lui faire des promenades à divers endroits pour lui permettre de découvrir et d’entendre des bruits inhabituels (voitures, bruits des vagues, oiseaux …) afin qu’il s’y habitue et qu’il n’y porte plus attention par la suite.
    Faites-lui rencontrer des gens et d’autres chiens : lors de nos ballades, on rencontre souvent d’autres compagnons à quatre pattes, c’est alors l’occasion de demander la permission au propriétaire pour que votre chiot puisse jouer avec son congénère.

Sinon, tournez-vous directement vers l’école du chien pour participer à des cours de socialisation où il rencontrera tout type de chiens, qui auront le même âge que le vôtre, et où il verra d’autres adultes et enfants que vous. Tout ce qu’il faut pour bien se socialiser.
Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Ne pas le “surprotéger” : lorsque l’on a un petit chien, on a tendance à le prendre dans nos bras pour lui faire des câlins ou tout simplement parce qu’il ne veut pas avancer en laisse. Lorsque vous faites ça, vous l’empêchez de se socialiser. En effet, vous placez votre chiot sur un piédestal où il se sentira plus fort. C’est en faisant ça qu’en grandissant il demandera systématiquement vos bras par manque d’habitude, car il aura trop peur du contact avec ses congénères.
  • Ne le réconfortez pas : lorsque notre animal a peur, on a le réflexe de vite lui faire un câlin en le rassurant et en lui disant que tout va bien. Mais lorsque vous faites ça, vous faites tout le contraire, vous encouragez votre chien à avoir peur. Je m’explique, quand c’est un enfant qui a peur on peut lui expliquer pourquoi il ne faut pas avoir peur. Pour un chien, c’est plus compliqué, car il ne comprend pas réellement notre langue lorsqu’on lui parle, par contre il a vite appris que la caresse voulait dire “bravo”. Alors, quand vous le caresser pour lui dire “n’ai pas peur”, pour votre chien c’est comme-ci vous lui disiez “c’est bien, continu d’avoir peur”.La socialisation est ce qu’il y a de plus important avant l’éducation. Si votre chien est socialisé, il avancera dans la vie avec beaucoup plus de facilité et cela vous rendra la vie avec votre chien beaucoup plus agréable !
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.